Le site des CREPSC

Centres de recherche des petites structures et de la communication

Accueil > Colloques/ rencontres > A la rencontre des politiques > Propositions et Questions à débattre

Propositions et Questions à débattre

mercredi 21 septembre 2011, par Webmestre

Libérer l’école pour la changer radicalement

A partir des quatre propositions pour libérer les auteurs quotidiens de l’école : questions à débattre

Programmes

Se poser la question de l’utilité ou du contenu des programmes, c’est se poser la question du rôle de l’école primaire. Est-ce le lieu unique d’accès aux savoirs ou est-ce un lieu privilégié pour acquérir ou perfectionner ses outils qui permettent d’aller chercher, de manière autonome, les savoirs dans leurs multiples lieux d’accès ?
Ces outils ne sont-ils pas les langages, outils neurocognitifs permettant à chaque individu de s’approprier le monde et d’élargir le sien ?
Plutôt que d’avoir des programmes qui ne sont qu’une liste débordante de connaissances à faire ingurgiter en temps et en heure définis, ceux-ci ne devraient-il s pas être la poursuite, dans un lieu privilégié parce qu’aménagé dans ce but, de l’acquisition active des langages dans la continuité de l’histoire cognitive de chaque enfant ?
A quel moment se pose la question de la « grammaire » de ces langages ?

Evaluations

Comment imaginer des évaluations qui permettent aux enfants de se repérer dans leurs capacités langagières ?
Avancer dans l’acquisition d’un langage revient à maîtriser un certains nombres de compétences, lesquelles doivent mobiliser un certains nombres de connaissances pour se manifester.
Pour évaluer des compétences,
- Ne faut-il pas des situations complexes de vie ?
- Ne faut-il pas alors une activité intense de projets voulus, induits par la vie et le désir de vie ?
- Est-ce qu’une auto-évaluation des enfants peut suffire, ou comment peut s’exercer le regard de l’adulte ?

Petite structure

Un individu ne construit ses langages qu’en inter-relation avec son environnement et ceux qui l’habitent. La circulation des informations est alors essentielle. Ce sont les communications. La taille du groupe où évoluent les enfants et son hétérogénéité jouent-ils un rôle dans la libre circulation de ces informations et dans leur diversité ?
L’ individuation de chacun, la reconnaissance de chacun, nécessaires à la structuration équilibrée de tout individu et donc des enfants se construisant lentement pour devenir adulte, peuvent-elles avoir lieu quelle que soit la taille du groupe ?
La proximité de l’école avec le lieu de vie des enfants, son degré d’osmose avec son environnement proche n’a-t-elle pas une grande importance dans la sécurité affective nécessaire à tout processus d’apprentissage ?

Inspection

L’acquisition actives des langages par les communications, donc par la vie qui provoque des envies de projets, des désirs d’élargir son horizon, une soif de comprendre le monde, suppose un aménagement de l’espace temps école. Quel rôle une équipe de circonscription peut-elle avoir dans cet aménagement ?
Comment peut s’exercer un nécessaire regard extérieur ?
Comment mettre en rapport les écoles entre elles, les expériences entre elles ?
Comment aider à la constitution d’équipes pédagogiques ?
Comment organiser la réflexion ?

Centres de Recherches des Petites Structures et de la Communication (CREPSC)
1, rue de Douy 77410 Annet sur Marne
http://crepsc.org
crepsc@marelle.org