Le site des CREPSC

Centres de recherche des petites structures et de la communication

Accueil > Glaneurs / glaneuses > Appel contre le LPC - Collectif anti hiérarchie

Appel contre le LPC - Collectif anti hiérarchie

dimanche 12 juin 2011, par Webmestre

Appel contre le LPC (Livret Personnel de Compétences)

Rendu obligatoire par décret en 2007 pour toute la durée de la scolarité obligatoire, le LPC a vocation à être un "passeport orientation-formation" récoltant les résultats d’évaluations.
"Afin de gérer les opérations relatives au livret personnel de compétences, une application numérique, appelée « Livret personnel de compétences » sera mise à la disposition des établissements scolaires.
Cette application permet aux équipes pédagogiques d’enregistrer la validation des compétences après décision collective, de renseigner et dater les acquis au niveau des items, d’éditer des documents de synthèse intermédiaires à tout moment de l’année scolaire, d’éditer le livret pour le remettre aux familles, d’éditer les attestations lorsque l’élève n’a pas la maîtrise du socle, d’établir des statistiques anonymes pour le pilotage de leur établissement.
Le module collège de l’application « LPC » sera disponible dans tous les établissements à la rentrée scolaire 2010. Un module propre au premier degré sera disponible à la rentrée 2011 afin de garantir la continuité de la prise en compte des résultats des élèves au long de la scolarité obligatoire."(NOR : MENE1015809C circulaire n° 2010-087 du 18-6-2010- DGESCO A1-2)

Autrement dit, il s’agit de mettre en place un fichier centralisé lié à d’autres applications numériques contenant des données personnelles sur le comportement scolaire des élèves.

Nous refusons que nos élèves/enfants soient fichés, qui plus est sans notre information et consentement.

Nous refusons un LPC qui conduit à un pilotage de l’enseignement dirigé par l’évaluation et les tests, car l’évaluation n’est pas la mesure de ce que les enfants savent.

Nous refusons un livret de compétences à géométrie variable qui permet d’introduire une plus forte discrimination des parcours scolaires, l’accentuation d’un traitement inégalitaire individualisé.

Nous refusons un livret qui tend à réduire l’enseignement à l’inculcation de procédures standardisées vides de sens.

Nous refusons un livret qui ne cherche qu’à assurer la correspondance entre formation et structure de la division du travail.

Nous refusons un outil nuisible qui normalise les processus de construction des savoirs au profit d’une vérification permanente arbitraire et vaine de performances décontextualisées

Collecif Anti Hiérarchie – juin 2011
http://www.abasleschefs.org/