Le site des CREPSC

Centres de recherche des petites structures et de la communication

Accueil > Nos recherches > Mutualisation des recherches > auto-organisation/ circulation et transformation de l’information > La Communication vers l’extérieur > Le "stoettegroupe" de l’école

Le "stoettegroupe" de l’école

mardi 24 mai 2011, par Webmestre

Stoettegroupe-Groupedentraide-EcoleFrancodanoise-

Le terme danois "stoette" évoque l’aide. Ce "stoettegroupe" est donc un groupe d’entraide multi-age, puisque intergénérationnel, mêlant adultes qui souhaitent participer à la vie de ce groupe classe, Bricabrac. (classebricabrac@marelle.org) et les enfants de cet espace humain.

Le "groupe d’entraide" est évidemment difficile à mettre en oeuvre dans sa forme informatique de liste mail, selon les situations sociales des familles de l’école. En revanche dans sa forme physique, il pourrait se mettre en place et doit bien exister dans quelques écoles. Un réel partenariat entre éducateur et parents reste complexe à mettre en oeuvre, chacun des protagonistes devant modifier ses représentations de l’école.

Enfin, c’est aussi un moyen de communication indirect vers les familles en les informants indirectement d’une part de ce qui se passe dans la classe-école. Il s’ajoute à d’autres outils de communication, favorisant les interactions nécessaire à la naissance "de projets, qui sont les fondements de la connaissance en perpétuelle émergence" B Collot (05-2011)

D’autres supports furent utilisés au cours de cette expérience de 5 mois,
Pour augmenter le champ des possibles de communication pour les enfants.

  • La liste des classes Marelle
  • Le Blog. (cf. Doc Blog). Moyen de communication vers un autre extérieur plus incertain.
  • l’affichage murale, dans tous les espaces physiques de l’espace global de l’école.

Pour augmenter l’espace de communication possible entre l’école et les familles, des outils plus spécifiques :

  • Journaux "Dis pourquoi dis comment", que j’ai déjà utilisés sous différentes formes en fonction des situations sociale, politique, éducative des écoles et classes dans lesquelles j’ai exercé. (cf. Doc Dispourquoi)
  • Réunions d’organisation, parents-enseignant, discussion autour des évolutions pédagogiques, éducatives, administratives...
  • Réunion famille-enseignant. A la demande des familles et le cas échéant de l’enseignant si la situation le nécessite. (conflit, problème particulier concernant l’enfant...)

Le contexte de l’école : 6 enfants quotidiennement, de 3 à 6 ans, représentant 4 familles dont celle de l’enseignant (1 frère 6 ans et une soeur 5 ans franco danophone, 1 garçon 6 ans franco danophone, ma fille 4 ans francophone, 2 jumeaux 3 ans germano turco francophone), aux quelles s’ajoutent un enfant autiste franco danophone de 7 ans, trois après midis et un enfant de 7 ans danophone, une journée par semaine (père membre de l’entreprise du couple fondateur. Accord passé pour que l’enfant puisse venir comme l’année précédente, un jour par semaine dans « l’entreprise »). Cela fait 5 familles et une famille de l’entreprise non inscrite à l’école dont les locaux étaient situées dans une partie de l’entreprise.

Erwan Redon / Enseignant de l’école frano danoise, aout à décembre 2010.